IMC, comment calculer son indice et choisir son régime

L' Indice de Masse Corporelle se calcule en divisant votre poids en kilos par votre taille en mètres au carré (IMC = poids en kg / taille en m2). Par exemple, si vous pesez 60 kilos pour 1m63, votre IMC est de 60 / (1,632) = 22,6.

  • Avec un IMC < 18,5 vous êtes classifié comme maigre.
  • Avec un IMC compris entre 18,5 et 24 vous êtes classifié comme "normal".
  • Avec un IMC compris entre 25 et 29 vous êtes en surpoids et devez corriger vos habitudes alimentaires. Cette situation peut s'avérer dangereuse si vous souffrez de diabète, d'hypertension artérielle, ou de cholestérol.
  • Avec un IMC compris entre 30 et 39 vous êtes classifié comme "obèse". Il est impératif de consulter un diététicien, pour vous aider dans votre perte de poids.
  • Avec un IMC > 40, vous souffrez d'une obésité sévère. Vous risquez d'être exposé à des problèmes respiratoires, aussi un suivi spécialisé est nécessaire.

Ce chiffre n'est qu'une indication bien sûr, car il ne prend pas en compte la masse musculaire, la masse osseuse et la répartition des graisses. Il peut s'appliquer pour les adultes entre 20 et 65 ans. Néanmoins pour les enfants, l'Indice de Masse Corporelle est reportée sur une courbe de croissance présente dans le carnet de santé.

Il est intéressant de compléter l'Indice de Masse Corporelle avec la mesure du tour de taille. Cela permet de localiser la graisse et limiter les risques cardiovasculaires que peuvent engendrer la graisse au niveau de l'abdomen. Si vous êtes un homme et que votre tour de taille est supérieur à 94 cm, ou 80 cm chez une femme, il est important de consulter un spécialiste, pour traiter un éventuel diabète, cholestérol ou de l'hypertension.

Le pourcentage de graisse dans le corps se mesure à l'aide d'un impédancemètre, qui fait passer un courant électrique dans le corps. Plus le courant passe vite, moins il rencontre de masse graisseuse et musculaire. La masse grasse doit être comprise entre 10 à 25% chez l'homme et 20 à 35% chez la femme.

Toutes ces données permettent de pouvoir prévenir les maladies graves, mieux connaître son corps, gérer ses imperfections, et vérifier l'efficacité des régimes alimentaires.

I diet