Le traitement hyperprotéiné : une méthode efficace mais stricte pour perdre du poids

Le remplacement du sucre provoque dans l'organisme le mécanisme de la cétose qui consiste à transformer les acides gras en sucre. Les protéines, quant à elles, permettent de conserver la masse musculaire et permettent au repos de brûler deux fois plus de calories que d'habitude. En définitive, le régime hyperprotéiné promet d'offrir un corps moins gras et plus dynamique.

Technique découverte et appliquée aux Etats ?Unis dans les années 60 pour le traitement des personnes à forte corpulence avant les interventions chirurgicales, ce régime est par la suite devenu une pratique ordinaire d'amincissement s'adressant à toute personne qui veut perdre quelques kilos.

Principe de base du régime hyperprotéiné

Ce régime consiste à remplacer les apports en sucre et en graisse présents dans l'alimentation par des compléments nutritionnels à base de protéine. Le plus souvent, ces protéines sont présentées sous forme de sachets. La diminution de sucre dans l'alimentation oblige notre organisme à puiser dans les réserves de glycogène contenu dans le foie et dans nos muscles. Ces réserves épuisées, le corps puise ensuite dans les graisses. Durant la cétose, le corps transforme les réserves d'acides gras en sucre et produit des substances cétoniques qui ont un effet anorexique et euphorisant sur la personne. La sensation de faim disparaît et la personne entre dans un état de bien-être et de satisfaction.

Avec ce régime, le corps diminue considérablement sa masse graisseuse tandis que les protéines permettent de conserver ou d'améliorer la masse musculaire. En quelques jours seulement, une personne peut perdre jusqu'à 5 kg. En supprimant le sucre et la graisse de l'alimentation, on diminue aussi l'apport calorique. Scientifiquement, il a été prouvé qu'après un repas hyperprotéiné, on brûle au repos le double des calories brûlées en temps normal.

Les étapes à suivre

La première étape du régime hyperprotéiné est la diète protéinée ou régime hypocalorique hyperprotéiné. L'organisme va puiser dans les réserves de graisse et libérer les substances cétoniques. L'effet coupe faim de ces substances témoigne de l'efficacité de cette première phase pourtant de courte durée. Durant les trois ou quatre jours maximum que dure cette première phase, la personne peut perdre de deux à cinq kilos.

La seconde étape appelée régime hypocalorique équilibré consiste à intégrer progressivement les aliments contenant du sucre lent dans le régime, c'est la diète protéinée sélective. Les sachets de protéine sont combinés avec des repas très faibles en matière grasse mais riches en protéine comme le poisson, la viande ou les légumes.

La dernière phase et non moins la plus importante est la stabilisation. C'est l'étape pendant laquelle l'équilibre alimentaire doit être trouvé en ce qui concerne particulièrement l'apport calorique et l'alimentation. Cette période difficile consiste à surveiller l'alimentation du sujet pour qu'il ne reprenne pas facilement du poids. Cette étape du régime est dite normocalorique car c'est la période durant laquelle le sujet doit chercher à retrouver une alimentation saine et équilibrée.

Les types de régimes hyperprotéinés

Le régime hyperprotéiné peut être pris soit à base d'aliments naturels, soit à base de substituts alimentaires. D'emblée, sachez que celui à base d'aliments naturels est plus facile à suivre, cependant il a l'inconvénient d'être plus long en terme de résultats. La personne peut consommer divers aliments dont les viandes maigres, comme la volaille ou la viande de b?uf maigre, les légumes verts, le poisson, les crustacés et enfin les fruits.

Le régime à base de substituts de repas est difficile car il nécessite une grande motivation due au fait qu'il est très restrictif. Les aliments consommés sont loin d'être gastronomiques, donc côté appétit, il ne faut pas trop se faire d'illusions. Cependant, ce type de régime hyperprotéiné présente un avantage considérable, dans le fait qu'il est de courte durée. En effet, il ne dure en moyenne que deux ou quatre semaines.

Les aliments recommandés par le régime hyperprotéiné

Les aliments recommandés concernent généralement les légumes à faible teneur en glucides comme les haricots verts, les tomates, les concombres, les radis, les poireaux, les choux, les asperges, les salades, les aubergines, les endives ou les champignons. Cette liste n'est pas exhaustive car les légumes conseillés sont nombreux. Ils doivent cependant être consommés sans assaisonnement et on ne doit en général prendre qu'une ou deux assiettes par repas. L'apport de lipide, quant à lui, peut être compensé par deux cuillerées d'huile. Enfin, pour ce qui est de l'apport en calcium, la consommation des produits laitiers non gras est conseillée.

I diet