régime spécifique pour maigrir

La quantité de calories ou la valeur énergétique et les apports nutritionnels doivent être pris en compte pour observer un régime minceur ou hyperprotéiné. Effectivement, la nature et la qualité des aliments naturels ou substitus hyperprotéinés proposés varient selon les besoins de chaque individu et l'objectif à atteindre.

Il n'existe aucun régime standard adapté à plusieurs personnes. Chaque individu possède ses propres caractéristiques et ses traits particuliers. Ainsi, le régime conseillé par un spécialiste diffère d'une personne à une autre. Sachez que les aliments que vous consommez sont déterminants pour votre santé. Par conséquent, les apports de chaque aliment doivent être plus ou moins connus pour avoir une alimentation bien équilibrée et pour rester en pleine forme. C'est grace à une base commune que le régime hyperprotéiné reste un des plus performants.

Les substances organiques

Les aliments contiennent en pourcentage varié des protéines, des glucides, des graisses ou lipides, des acides aminés et des vitamines. En règle générale, une alimentation équilibrée doit contenir tous ces différents éléments. Cependant, évitez d'accumuler un fort taux de graisse puisque les lipides ont tendance à se concentrer dans les vaisseaux sanguins et peuvent former un caillot, l'origine des maladies cardio-vasculaires. Pour prendre du poids rapidement, les glucides sont plutôt hypercaloriques et faciles à digérer. Pour afficher des muscles plus volumineux, les protéines sont à consommer en grande quantité par les sportifs et les enfants. Les acides aminés et les vitamines sont indispensables pour un bon métabolisme et la construction des tissus et se retrouve en particulier dans un régime riche en protéines.

Les régimes, pour des cas spécifiques

Pour être efficace, le régime, tel que le régime hyperprotéiné, doit être réellement adapté à vos besoins. Ainsi, pour être en bonne santé, maintenir sa forme physique ou se ressourcer après une longue maladie, l'alimentation doit être spécifique. Il existe plusieurs types de régimes suivant des cas particuliers.

Les régimes de maintien ou de mise en forme sont conçus pour les sportifs, les enfants en cours de croissance, les femmes enceintes et les intellectuels ou ceux qui sont presque surmenés. Un régime de maintien doit être équilibré en qualité, en quantité et respecter les calories journalières correspondant à l'âge, au sexe et aux activités pratiquées. En moyenne, il faut près de 2 000 Kcal par jour pour une personne adulte, beaucoup moins pour les femmes que pour les hommes qui doivent consommer des aliments présentant entre 2 100 et 3 500 Kcal. N'oubliez pas les oligo-éléments tels que le calcium qui permet de fortifier le squelette, indispensables pour les enfants encore en stade de croissance.

Les régimes amaigrissants sont destinés à ceux qui ne sont pas satisfaits de leur poids. Réduire leur masse corporelle est devenu une nécessité pour les personnes obèses et celles qui prennent progressivement du poids. Un régime amaigrissant est hyperprotéiné mais doit contenir un minimum de féculents, de céréales à raison de 50 g par repas et de matières grasses. Les protéines ne sont pas caloriques, ne sont pas stockables par l'organisme et l'excès est directement éliminé. De plus, avec un faible niveau de calories, l'organisme va puiser dans ses réserves d'où une perte de poids rapide. Le régime hyperprotéiné est le plus en vogue et ses résultats sont spectaculaires puisqu'il est possible de perdre une dizaine de kilos en quelques mois.

Les régimes alimentaires élaborés pour les malades sont généralement prévus pour les diabétiques, les patients présentant des problèmes vasculaires, cardiaques ou une gastro-entérite. Cette alimentation spécifique est normalement prescrite par le médecin traitant. Brièvement, un diabétique doit observer un régime sans glucide, sans céréales telles que des pâtes, du blé, de l'orge, du riz. Les plats consommés par les hypertenseurs ou ceux qui ont des problèmes cardio-vasculaires doivent exclure les lipides et surtout les graisses animales. Il est préférable de consommer beaucoup de fruits et de la viande blanche en mangeant du poulet, de poissons, des ?ufs. Si vous avez des maladies intestinales, suivez un régime à base de fibres présentes dans les poireaux, les fruits et les salades.

Les suivis et conseils

N'oubliez jamais qu'un régime alimentaire pourrait détériorer votre santé si vous ne faites pas régulièrement un bilan strict. Faites un contrôle systématique auprès de votre médecin traitant afin de déceler tout phénomène anormal. Par ailleurs, un régime est toujours temporaire et ne doit pas être une manière de s'alimenter, à moins que vous espériez guérir d'une maladie chronique. Dans ce cas, vous devez suivre les prescriptions d'un spécialiste.

I diet